Tissam Est La Hellocoton
Follow
  • ♥ MY CURRENT FAVORITES ♥

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Ce qui était un bête jeu (un chef d'oeuvre du jeu but still, juste un jeu), une aventure en 2D presque aussi vieille que moi est passé phénomène (encore plus) moderne et mondial avec une application en réalité augmentée sortie au début du mois. Version française ou pas, le nouvel opus de Pokémon baptisé Pokémon Go fait des ravages ! Voici quelques raisons de succomber - ou pas - à cette nouvelle mode.


    Avant tout...
    Tout le monde connaît Pokémon - mes cartouches préférées étaient et resteront toujours la bleue, la rouge et la jaune que j'insérais dans ma Game Boy Color jaune. Je n'ai jamais fini un jeu mais j'ai adoré soigner mes pokémon, acheter des potions, rouler en vélo, retourner voir mes parents virtuels à Bourg Palette et détesté perdre des combats alors que j'étais à deux doigts de gagner un combat ou pire, un badge d'arène. Pokémon fait partie intégrante de mon enfance.
    Tout comme chaque nouvelle cartouche, l'application permet de créer un avatar - celui-ci est bien plus avancé que le simple nom et genre du personnage puisque l'on peut choisir entre différentes couleurs de cheveux, formes et couleurs de vêtements, de casquettes et de sacs à dos. Sans surprise, mon avatar s'appelle TissamEstLa parce que oui, il le fallait bien. Et comme dans tous les jeux, on rencontre le professeur (Saule cette fois), on trottine, on attrape des Pokémon et ils sont ensuite inscrits dans le Pokédex.


    1. Jouer à Pokémon Go pour faire du sport
    Pokémon Go, indéniablement, te faire trottiner d'un bout à l'autre de la ville sans que tu ne t'en aperçoives et c'est une très bonne chose. Sachant qu'il faut marcher minimum 2 km pour faire éclore un oeuf ou qu'il y a toujours un Pokéstop pas trop loin, mine de rien, on perd de la calorie.


    2. Jouer à Pokémon Go pour découvrir la ville
    Un Pokéstop, c'est quoi ? C'est la facette de Pokémon Go que je préfère, et de loin. Collectionner les Pokémon, ça n'a jamais été mon trip - je préférais pédaler à Clémentiville ou faire pousser des Baie Oran. C'est le côté graphique et le côté vie réelle qui m'intéressait et m'intéresse toujours dans Pokémon.
    Un Pokéstop, c'est un endroit "important" dans la ville où l'on peut récupérer des objets tels que des Pokéball, des potions, des oeufs... et j'ai découvert beaucoup de petits endroits, plaques commémoratives, "monuments" et blasons que je ne connaissais pas, que je n'avais même jamais remarqué, et là, je parle de Troyes, où je suis née et vis depuis 21 ans ! Pokémon est un bon moyen de découvrir la ville et de découvrir la ville - sauf si votre data est limitée ou que vous êtes à l'étranger, là, il faudra s'abstenir de jouer.



    3. Jouer à Pokémon Go pour le sentiment d'appartenance

    Je suis allée avant-hier soir au Parc de la Villette, un de mes endroits favoris à Paris - un endroit calme, beau, artistique qui abrite la Cité des Sciences. J'ai vu une concentration de population sur l'une des rives, je les ai rejointes, j'ai jeté un coup d'oeil sur les téléphones et j'ai vu que 90% de cette population, jeunes et vieux mélangés, était en train de jouer à Pokémon. 
    Bon, eh bien d'accord, je sors mon téléphone à moi et je commence à jouer. Je n'avais que 50% de batterie, ça n'a pas duré longtemps mais j'ai eu le temps de ressentir ce sentiment d'appartenance que je n'ai jamais ressenti auparavant dans ma vie - j'étais choquée. D'un coup, j'entends un "Eh ! Y a un Draco là !" et la masse populesque se déplace comme un seul corps. Plus tard, un "Y a Bulbizarre ici !", je suis tout le monde et j'attrape mon Bulbizarre. Suivent Ramoloss, Poissirène, Psikokwak et peut-être cinq Magicarpe - c'est déjà bien, je collectionnais les Rattata et les Roucool et j'en avais marre. Et mon téléphone me lâche.



    Sachez quand même que Pokémon Go bouffe littéralement la batterie et la 4G en utilisant Internet, le GPS et l'appareil photo si vous activez ce dernier. En une heure, la batterie dégringole bien de 50%. On fait attention à où on met les pieds, je parle de se faire renverser et de se faire agresser par les hackers qui oui, existent déjà sur le jeu... Et on fait attention à ne pas se faire avaler par le jeu et oublier ce qui se passe dans le monde en ce moment, bien plus important !
    J'ai mis du temps à apprécier ce jeu par souci de fidélité aux anciennes versions et parce que je lui trouve moins de charme, et je le trouve limité : attraper des Pokémon jusqu'à avoir le Pokédex plein, aller en arène, ce sont les choses que j'aime le moins faire dans ce jeu. C'est une belle tentative qui mérite d'être poussée, mais j'attends maintenant un Harry Potter Go. Ca, ce serait du luxe. Mais rien que pour les balades et la découverte d'endroits importants et mignons, le thrill et le sentiment de communauté, je continuerai à jouer, au moins pendant un petit moment. Et vous, avez-vous succombé à la tentation Pokémon Go ? Que pensez-vous de cet engouement ?
    Rendez-vous sur Hellocoton !
    Mes précédentes découvertes !

    2 commentaires:

    1. Coucou je n'ai aps succombé encore a pokemon go. J'avoue que le coté marche et découverte de la ville est sympa. Peut être que je finirais par l'installer. Tu m'as fait rire avec Harry Potter Go mais si ça se faisait je le téléchargerai sans hésiter !
      Bisous

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Coucou Ambre !
        Je ne joue plus tellement à Pokemon Go en ce moment, je ne sais pas pourquoi mais ça a perdu un peu d'intérêt à mes yeux... :)
        J'ai hâte pour Harry Potter Go !
        Bisous à toi !

        Supprimer